L'Art pour l'eau et la paix

teaser1_afwpjag.jpg
teaser1_afwpalun.jpg
teaser_headersahelouvert.jpg
teaser1_afwpflute.jpg

Le Geneva Water Hub estime que l’Art est un puissant véhicule pour diffuser des messages à l’échelle mondiale autour de ce sujet crucial qu’est l’eau. Pour cette raison, il est impliqué dans deux initiatives artistiques distinctes considérant et divulguant des messages originaux autour de l’eau et la paix vers un public très large.

La Symphonie pour l’eau et la paix

Les messages et recommandations du Panel mondial de haut niveau sur l'eau et la paix finalisés, ils ont également été traduits dans le langage universel de la musique. En effet, une caractéristique unique et particulièrement inspirante des travaux du Panel est qu'il est accompagné et enrichi par des musiciens du monde entier. Le résultat, la Symphonie pour l'eau et la paix, a été composée progressivement au gré des réunions du Panel sur les différents continents. La Symphonie pour l'eau et la paix est destinée à devenir un symbole puissant et une inspiration aux efforts pour faire de l'eau une source de coopération et de paix.

Le 1er Mouvement de la Symphonie a été composé par le contrebassiste suisse Mich Gerber (page officielle) pour la cérémonie de lancement du Panel en novembre 2015 à Genève. Sa contribution peut être entendue ici: écouter WODA.

Le 2ème Mouvement a été composé par le célèbre musicien sénégalais Alune Wade (page officielle) pour la réunion du Panel qui se tenait à Dakar en avril 2016. Cette contribution, qui a bénéficié de la participation de la flûtiste syrienne Naïssam Jalal (page officielle), peut être entendue ici: écouter SALOUM.

La 3ème rencontre du Panel mondial de haut niveau sur l'eau et la paix s'est déroulée à San José, au Costa Rica, du 7 au 9 décembre 2016. Le 3ème Mouvement de la Symphonie a donc été confié à Carlos Guzman (page officielle), musicien et compositeur du Costa Rica. Ecouter le 3ème Mouvement "AGUACERO EN EL TROPICO".

Le 4ème Mouvement "FIREWATER" a été composé par le musicien jordanien Tarek Younis (page officielle) à l'occasion de la rencontre du Panel les 3 et 4 mai 2017 à Amman en Jordanie.

Les quatre premiers Mouvements de la Symphonie pour l'eau et la paix peut être écoutée ci-dessous :

Le 14 septembre 2017, le "Blue Peace Orchestra" a joué la Symphonie pour l'eau et la paix pour la première fois dans son intégralité lors du lancement du Rapport du Panel mondial de haut niveau pour l'eau et la paix.

Le 25 août 2018, à l'occasion du Middle East Mediterranean Summer Summit, à Lugano en Suisse, le Blue Peace Orchestra a joué le 5ème Mouvement de la Symphonie pour l'eau et la paix : Chuva no Sertao composé par Serge Frasunkiewiczc.

"Festival à Sahel Ouvert", février 2020

En tant que vecteur de développement et de paix, la culture a un rôle important à jouer dans la région du Sahel en proie à une déstabilisation croissante. L’eau est un enjeu majeur dans ce contexte mais n’est toutefois pas assez reconnu comme tel. Ceci alors même que l’explosion des tensions entre les communautés autour de l’accès à l’eau et des ressources naturelles auxquelles elle donne vie est une réalité. Dans ce contexte, un appel par la culture à explorer les racines et le lien intime qui relient les gens à l’eau sert le dessein de promouvoir une culture pour la paix et le développement et faire davantage connaître les enjeux ressentis par les populations locales

Dans cette optique, le Geneva Water Hub s’est associé au Festival à Sahel Ouvert, qui s’est tenu à Mboumba au bord du fleuve Sénégal du 14 au 16 février 2020, afin de collaborer autour de l’Art pour l’eau et la paix à travers des activités culturelles pour sensibiliser et favoriser l’engagement pour la cause de l’eau. 

Cette expérience a été capturée dans le film « L’Eau et la paix au cœur du Festival à Sahel Ouvert » qui apporte un éclairage local, philosophique et culturel sur les enjeux de l’eau au Sahel. 

Le Festival à Sahel Ouvert est organisé par l’Association Globe et a été retenu parmi les 10 projets les plus prometteurs du Forum de Paris pour Paix 2019. Il s’est fait connaître pour son approche du développement local par la culture en associant étroitement la population locale à sa gestion et en accompagnant des vocations professionnelles. Cette 5ème édition réalisée sous le haut parrainage du Président de la République du Sénégal a été l’opportunité d’aborder la question vitale de l’eau un an avant l’ouverture du 9ème Forum mondial de l’eau à Dakar. De nombreux artistes et personnalités ont pris la parole sur ce sujet, dont l’artiste Baaba Maal, de réputation mondiale et originaire du Fouta-Toro, région traditionnelle peule établie dans cette partie du fleuve Sénégal. 

La collaboration autour l’Art pour l’eau et la paix au Sahel s’inscrit dans la philosophie de ce festival et s’est réalisée sur trois volets :

  • Un concert de la Symphonie pour l’eau et la paix.
    Cette performance musicale a été assurée par le Blue Peace Quintet formé par le collectif bordelais Milk Music, qui a invité des musiciens locaux et la chorale des enfants de Mboumba à le joindre sur scène pour partager ce message d’ouverture et de tolérance.

  • Le cinéma et la photographie.
    Des jeunes de la région ont été invités à développer leurs idées et leurs talents à travers la réalisation d’un court métrage sur l’eau avec l’encadrement de professionnels du cinéma. Les enjeux de l’avenir de l’eau pour les populations du fleuve ont été abordé sous l’angle du rapport entre l’homme et son environnement comme lieu de vie et lieu de subsistance. Par ailleurs, le photographe Ken, artiste prometteur de la scène française, a été invité à porter son regard sur le projet de l’Art pour l’eau et la paix au Festival à Sahel Ouvert.

  • L’organisation d’un échange ouvert sur le thème de l’eau.
    Organisée chez le maire de Mboumba, cette causerie a été ouverte par l’éminent philosophe sénégalais Prof. Souleymane Bachir Diagne et a réuni des membres du village et des personnalités très diverses parmi lesquelles le chef spirituel de la communauté des pêcheurs, le directeur du Geneva Water Hub, l’Ambassadrice de la Suisse à Dakar, Dr. Marion Weichelt Krupski, une représentante de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, un représentant de la Société d'aménagement et d'exploitation des terres du delta. Cette causerie animée par le directeur artistique du festival, Xavier Simonin, a donné lieu à des échanges constructifs sur l’eau comme élément vital, dont l’enjeu requiert de « faire humanité ensemble » à l’image de la philosophie de l’Ubuntu prônée par Nelson Mandela. Ces considérations ont été portées tant niveau local que global permettant à chacun de tirer des enseignements et une plus grande conscience des enjeux de l’eau.

ART for The World AQUA exposition itinérante

Le Geneva Water Hub a soutenu la dernière exposition en date du projet ART for The World: AQUA, une exposition itinérante sur l’eau et son importance pour l’homme, la faune et la flore, inaugurée à Genève le 22 mars 2017, Journée mondiale de l’eau. L’exposition s'est tenue dans deux lieux différents à Genève : du 23 mars au 31 mai à l’Île Rousseau, Quai des Bergues, située sur le Rhône, en plein cœur de la ville et du 23 mars au 2 juillet au Château de Penthes à Pregny.

AQUA veut mettre en avant la responsabilité de tout un chacun quant à la place et à l’usage de l’eau dans notre monde d’aujourd’hui, où la gestion de l’eau est un défi majeur et un des objectifs prioritaires du XXIème siècle. L’exposition est un avant-première au départ de Genève, ville d’eau par excellence, où le Rhône, après avoir traversé le Valais et avoir formé le Lac Léman, traverse le cœur de Genève et tout en recevant l'Arve qui se jette dans le fleuve, poursuit vers Lyon et la Méditerranée.

Les œuvres, pour la plupart inédites de 32 artistes contemporains provenant de divers horizons, touchent à la préservation de l’eau. L’exposition est pensée afin d’éveiller l’attention du public autour de la notion de l’interdépendance, essentielle à notre environnement et au futur de notre planète. Ainsi, il ne faudrait pas oublier que lorsque l’eau est menacée, toutes les formes de vie sur Terre le sont également. En tant qu’élément vital, l’eau est essentielle à la sauvegarde de la biodiversité et des écosystèmes. Ressource humaine par excellence, elle est au centre des considérations sur les conséquences du changement climatique, ou peut être à l’origine, ou utilisée lors de conflits.

Pour plus d’information, visitez www.aqua-artfortheworld.net, et la première revue de presse à www.aqua-artfortheworld.net/press-reviews

Le poster de AQUA :

aqua_affiche_a2_hd_green_72dpi.jpg

 

 

 

teaser1_afwpbrass.jpg
teaser_sidesahelouvert.jpg
teaser1_afwpfish.jpg