Table ronde virtuelle de prospective stratégique - Tennessee Valley Authority

tva_quicklook.jpg

14:15-17:30 (Dakar/GMT)
16:15-19:30 (Genève/CEST)
10:15 a.m.-1:30 p.m. (Knoxville/EST)

 

 

Impact

La richesse des dialogues lors de la table ronde du 29 septembre 2022 a donné lieu à un échange fructueux et inspirant. Cet échange était particulièrement opportun car les organismes de bassin participants ont récemment entrepris des actions stratégiques de développement – notamment le Plan directeur de développement intégré (PDDI) de l’OMVG, ainsi que le premier Forum de l’OMVS d’échanges économiques du bassin du fleuve Sénégal – et explorent de nouveaux mécanismes de financement participatif et de proximité comme la Plateforme de financement et d’encadrement de l’OMVS pour promouvoir l’entreprenariat et la création d’emplois ainsi que de nouveaux moyens d’accéder au marché obligataire pour financer les investissements de l’OMVG.

Il a été convenu que cet échange initial serait suivi de réunions plus ciblées entre les experts de la TVA et les groupes de travail de l'OMVG et de l'OMVS. Si les ressources le permettent, un échange physique pourrait également être prévu pour 2023. Des propositions sont en cours de rédaction pour poursuivre et approfondir ce dialogue. En outre, un rapport sera publié prochainement, synthétisant les enseignements et les recommandations de la première table ronde.

La présentation de la TVA est disponible ci-dessous.

Défis et opportunités du développement socio-économique durable et de son financement pour les Organismes de mise en valeur de bassins ouest-africains

Cette table ronde virtuelle de réflexion réuni quatre panélistes de la Tennessee Valley Authority (TVA) avec des représentants d'Organismes ouest-africains de mise en valeur de bassins transfrontaliers et leurs partenaires mondiaux et africains de gouvernements, du développement, du monde académique et de la société civile.  Cette table ronde virtuelle a été co-organisée par le Geneva Water Hub et le Pôle Eau Dakar afin d'explorer comment les Organismes de bassin africains peuvent renforcer leur mandat de développement socio-économique intégré pour gérer plus efficacement les méga-risques du 21ème siècle et prévenir les conflits locaux et les crises systémiques.

En effet, les organismes de bassins sont des artisans de paix et des accélérateurs de développement durable. Nationaux ou transfrontaliers, ils sont par construction des plateformes multi acteurs. Ils sont des lieux de dialogue, entre pays à l’échelle transfrontalière, entre usagers et acteurs directs ou indirects de l’eau à l’échelle infranationale. Dans un contexte de crise du multilatéralisme, il est donc fondamental de développer ces échelles de partage et de solidarité afin que l’eau puisse pleinement jouer son rôle d’instrument de paix et de prospérité, afin d’accélérer l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODDs) et la préparation aux défis climatiques présents et futurs.

La mission des Organismes ouest-africains de mise en valeur des bassins des fleuves Gambie (OMVG) et Sénégal (OMVS) est d’accélérer le développement économique des états-membres par la valorisation solidaire des opportunités offertes par le bassin. Leur mandat de mise en valeur intégrée leur permet d’agir de manière à la fois transfrontière, territoriale et intersectorielle pour catalyser le développement socio-économique durable et inclusif, pour s’adapter aux effets du changement climatique, pour prévenir les conflits, les pollutions et les désastres liés à l’eau, et pour encourager la convergence entre les agendas de la paix, de l’humanitaire et du développement durable.

Pour répondre aux défis actuels et du futur dans la région sahélienne, il faut donc renforcer les capacités institutionnelles, humaines et financières des Organismes de bassin. La vertu de l’eau comme vecteur de paix est déjà une réalité historique pour les organismes ouest-africains qui sont parvenus de manière collégiale à réaliser des infrastructures majeures profitant à chaque Etat. Le défi est donc de valoriser ces infrastructures par un développement socio-économique local durable et inclusif soutenant la cohésion sociale, par le développement communautaire et du petit secteur privé pour générer des emplois durables notamment pour les jeunes, les femmes et les populations marginalisées.

La Tennessee Valley Authority (TVA) a servi de modèle dans les années 60 pour le développement des organismes de bassin des fleuves Gambie, Niger et Sénégal. Un échange d’expériences pourrait les aider à s'inspirer mutuellement, en tirant des leçons des défis rencontrés tout en valorisant leurs réussites, pour tracer une voie inclusive et durable vers la prospérité et la paix pour les prochaines décennies. En effet, comme l'indique la Vision de la prochaine conférence des Nations unies sur l'eau en 2023 à New York, leur modèle de mise en valeur intégrée des bassins fluviaux visant à faire de l'eau un catalyseur de développement durable et de paix n'a jamais été aussi pertinent et devrait inspirer le monde.

Le programme complet est disponible ci-dessous.

 

A supplamentary information note is available below.