Rapport - Table ronde des acteurs locaux sur l’eau comme vecteur de paix au Sahel

La région du Liptako-Gourma, partagée entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger, est un épicentre de la crise sécuritaire qui frappe le Sahel. Les populations locales sont particulièrement touchées par les violences armées des belligérants et par la forte hausse des besoins humanitaires. L’accès à l’eau, en tant que ressource vitale pour les besoins de base, et comme clé d’accès aux ressources naturelles exploitables par les populations, est un enjeu majeur pour mener une diplomatie en faveur de la paix et de la cohésion sociale entre les communautés. Une telle approche requiert d’inclure les acteurs locaux dans la définition des problématiques et des réponses à la crise, à travers des pistes de solutions durables pour lesquelles ils sont en position de jouer un rôle majeur.

C’est l’objectif poursuivi par cette table ronde des acteurs locaux sur l’eau comme vecteur de paix au Sahel, qui s’est tenue à Ouagadougou du 2 au 4 juin 2021, porté institutionnellement par l’Autorité du développement intégré des Etats du Liptako-Gourma, la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix du Niger avec le soutien du Geneva Water Hub, de l’ONG Eau Vive Internationale et de l’Observatoire Citoyen sur la Gouvernance et la Sécurité. Les réflexions des acteurs locaux ont été présentées, lors de la table ronde, à des partenaires techniques financiers engagés en appui à la région à travers plusieurs initiatives, afin de discuter de leur prise en compte dans les stratégies d’intervention.

Le rapport de la table ronde est disponible ci-dessous.